ACTUALITE

La région de Kédougou est convoitée par les entreprises minières

La région de Kédougou est convoitée par les entreprises minières. Le chef du Service régional des mines et de la géologie, Oumar Wane, a enregistré 42 sociétés détentrices de permis d’exploration d’or.

Parmi elles, seule Sabodala gold opérations (Sgo) est en phase d’exploration d’or. A côté de ce minerai, les gisements de marbre ont attiré trois entreprises et le cuivre une. Pour l’uranium, la recherche n’a pas encore intéressée les compagnies. Ce n’est qu’après avoir évalué un gisement ciblé, que la société exploratrice passe aux négociations qui devront aboutir à la signature d’une convention minière avec l’Etat. Comme préalable, il faudra réaliser une étude d’impact environnemental et social. La compagnie Torogold est à ce niveau.

Read more

COMMENT FAIRE UN CV + 14 MODELES DE CV GRATUITS

Beaucoup de personnes se lancent dans la réalisation de leur CV sans même avoir pris le temps de prendre un peu de recul sur leur projet professionnel. Ainsi que de se demander « comment faire un CV de qualité ». Attention, précipitation n’est bien souvent pas synonyme de réussite.

La réalisation d’un CV nécessite un certain travail de réflexion sur soit-même, de qui nous sommes et de ce que l’on recherche. Faire un CV demande du temps. Celui-ci devra être clair et attirer l’attention du recruteur. C’est pourquoi nous te proposons sur notre site web de nombreux modèles de CV à télécharger gratuit au format Word.

Qu’est-ce qu’un Curriculum Vitae

Quand tu te poses la question de « Comment faire un CV« , il est tout d’abord important de comprendre ce qu’est le CV. Le CV est un document qui présente les grandes étapes de ta vie professionnelle et personnelle. Il est composé de différentes parties : « Informations personnelles (contact) », « Compétences », « Expériences professionnelles », « Formations (Etudes) » et « Centres d’intérêts ».

Un CV de qualité doit refléter ta personnalité et attirer l’attention du recruteur. Il faut savoir qu’un recruteur passe environ entre 5 et 15 secondes sur chaque CV avant de faire une première sélection. Tu dois donc dans ce laps de temps réussir à le convaincre, afin d’espérer être convoqué au fameux entretien. Ton Curriculum Vitae doit te « vendre ». Il doit respecter certaines règles de présentation, être clair et transmettre le message que tu souhaites faire passer aux recruteurs.

Présentation générale du Curriculum Vitae

Tu trouveras ci-dessous les règles de présentation pour obtenir un CV de qualité:

  • Le CV constitue ta carte de visite professionnelle
  • Un Curriculum Vitae ne doit pas être signé et ne doit pas être daté
  • Il doit suivre une chronologie et doit être lisible (facile à lire)
  • Evite les fautes orthographes
  • Le CV doit faire ressortir les éléments clés de ton profil
  • Utilise des phrases simples et courtes
  • Sois créatif et organisez l’information de manière stratégique sur ton CV. Un modèle de CV original aura tendance à montrer au recruteur ta créativité, et cela de manière indirecte.
  • Inclure uniquement l’information que tu juges utile et importante
  • Garde à l’esprit que tout ce que tu mets dans ton CV pourra être utilisé par le recruteur au cours de l’entretien. Evite donc de mentir !
  • Evite la redondance. Essaye d’être clair et pense à utiliser de préférence des verbes d’actions, qui refléteront ton dynamisme.
  • Dans l’idéal, accompagne ton CV d’une lettre de motivation.

Les principales parties à inclure dans ton Curriculum Vitae sont:

  • Tes informations personnelles (contact)
  • Tes compétences (logiciels, langues maîtrisées …)
  • Tes expériences professionnelles
  • Tes études et/ou formations
  • Tes centres d’intérêts (activités sportives et/ou associatives, loisirs, causes humanitaires, etc.).

Les différentes parties d’un CV

Tes informations personnelles (contact)

Ces informations doivent se situer dans la partie supérieure de ton CV, elles introduisent ton CV. Dans cette section doit se trouver l’ensemble de tes informations tels que:

  • Nom et prénom
  • Adresse
  • Téléphones (fixe et portable)
  • E-mail
  • Âge
  • Photo (fortement recommandée)

Tes compétences

Inclure dans cette section toute l’information constituant la force de ta candidature et susceptible d’attirer l’attention du recruteur. Ecrire de courtes phrases de manières stratégiques, car elles te serviront à te démarquer des autres candidats (langues, logiciels maîtrisés, etc.).

Tes expériences professionnelles

Lister ici les emplois, stages, etc. occupés au cours de ces dernières années. Si tu as de nombreuses expériences professionnelles, ne garde que les plus pertinentes pour le poste recherché. Pour chaque emploi / stage occupé, n’oublie pas de mentionner: le nom de l’entreprise, la durée pendant laquelle tu as occupé ce poste, la dénomination du poste occupé, les missions réalisées et les résultats obtenus.

Tes études et/ou formations

Dans cette partie du CV, tu dois préciser les différentes études et/ou formations que tu as réalisé : écoles, collèges, universités,…, les diplômes et autres formations obtenues.

Tes centres d’intérêts

Cette section doit être située dans la partie inférieure du CV. Tu dois préciser tes loisirs, activités sportives et/ou associatives, tes voyages, etc. Cette partie a pour but de montrer ton implication dans des activités différentes à celle du travail et de dévoiler ainsi tes passions et affinités.

Conseils pour faire un bon Curriculum Vitae

  • Imprime-le avant de l’envoyer, afin de juger son rendu une fois imprimé. En effet, il arrive souvent que le rendu de ton CV sur ordinateur soit différent à celui imprimé (couleur, marge, taille, etc.).
  • Lis-le une fois imprimé. Demande à quelqu’un de ta famille ou de ton entourage de le corriger. De cette manière tu pourras savoir si ton CV est lisible et compréhensible.
  • Assure-toi que chaque information écrite sur le CV soit claire et précise.
  • Pose-toi ces questions: Mon CV reflète-t-il m’a personnalité ? – Mon CV est-il convaincant ? – A sa place, ferais-je confiance à cette personne pour occuper ce poste?

14 modèles de  CV à télécharger

modele etudiant       modele enthousiaste              modele commercial

modele decontracte              modele perspicace                   modele stage

modele doue                               modele creatif                         modele ambitieux

modele contemporain            modele attrayant                     modele academique

modele traditionnel                 modele professionnel

                                      Avec nous, vous gagnez toujours !

inscrivez-vous à notre page facebook pour etre au courant de toutes publications en cliquant sur le lien suivant facebook-kedjob.

 

Read more

8 conseils pour réussir son entretien d’embauche

L’entretien d’embauche

8 conseils pour réussir son entretien d’embauche

Dress-code, langage, communication non-verbale… Au-delà de votre parcours professionnel et votre habilité à bien le présenter, les recruteurs sont également sensibles à votre attitude en entretien. Autant d’éléments à prendre en compte pour le jour J.

8 conseils pour réussir son entretien d'embauche

Les recruteurs sont attentifs, très attentifs même, à votre savoir être. Pour vous donner toutes les chances de faire bonne impression, vous ne pouvez pas faire l’impasse sur la préparation. Se renseigner sur l’entreprise, soigner sa présentation… Votre CV a déjà retenu l’attention du recruteur, continuez sur votre lancée !

1. Tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de parler

Nous avons tous des tics de langage. Mais entre une discussion informelle entre amis et un entretien d’embauche, certains sont à proscrire, d’autant que cela peut être horripilant. Les “hein”, “heu”, “quoi” qui ponctuent les phrases sont à bannir, et ce, même si vous êtes un peu stressé. De même que les fautes de français : plus jamais de “si j’avais su, j’aurais pas venu” !

> Ces tics de langage qui nuisent à vos entretiens d’embauche

2. La forme, c’est le fond qui remonte à la surface

Votre CV est béton, votre parcours professionnel colle parfaitement à l’annonce à laquelle vous postulez. Et pourtant, le jour de l’entretien, vous n’arrivez pas à convaincre le recruteur ? Pour qu’un discours soit entendu, qu’importe le fond, il faut y mettre les formes. En clair, il est nécessaire de maîtriser l’intonation de sa voix pour mieux vendre votre présentation. En effet, il est difficile de croire qu’un candidat est dynamique s’il le dit d’une voix trop “molle”… Pensez aussi à la manière dont vous vous tenez face à votre interlocuteur, à votre jeu de mains ainsi qu’à votre regard. Même si cela peut paraître secondaire, le recruteur sera forcément sensible à la manière dont vous vous comportez.

> En entretien d’embauche, pensez aussi à la communication non-verbale

3. Victime d’un mauvais dress code ?

En entretien vous êtes jugé à “55% sur votre apparence, à 38% sur votre gestuelle et à seulement 7% sur vos propos”, explique Virginie le Cozic, directrice d’une agence de conseil en image. Si on peut regretter ce “diktat de l’apparence”, une tenue adaptée en entretien est cependant un prérequis attendu du recruteur. A moins de travailler dans le milieu de la mode, le protocole veut que vous vous présentiez sous votre meilleur jour en entretien d’embauche. Pas besoin pour autant d’adopter la panoplie complète du cadre dynamique : soyez-vous mêmes, faites confiance à votre bon sens et à ce que vous connaissez de l’entreprise mais évitez les tenues clivantes.

> Comment s’habiller pour un entretien d’embauche

4. Soyez inflexible avec la ponctualité

Jamais, ô grand jamais, vous ne devez être en retard à un entretien d’embauche, même si votre interlocuteur vous laisse ensuite poireauter. En cas d’imprévu, prévenez l’entreprise et faites votre mea culpa. Cela est considéré comme la moindre des politesses… Après l’entretien, vous pouvez même renouveler vos excuses par mail, pour faire comprendre à quel point cela ne fait pas partie de vos habitudes.

5. De l’art de discourir spontanément

Pour réussir son entretien d’embauche, il est nécessaire de l’avoir bien préparé. Sur la forme comme nous l’avons évoqué précédemment mais aussi sur le fond. Cela vous permettra d’être cohérent lors de votre présentation et de répondre du tac au tac aux questions du recruteur. Vous ne serez pas déstabilisé et vous pourrez alors lâcher vos fiches pour afficher un discours plus spontané. La confiance en soi est toujours payante : elle rassurera votre interlocuteur. Un bon point pour l’étape d’après !

> Quelle attitude adopter en entretien d’embauche ?

6. Parlez-moi de vous…

Cette question piège demeure un classique de l’entretien d’embauche. Rien ne sert de stresser : le recruteur n’attend pas de vous un long monologue depuis votre naissance à aujourd’hui. Au contraire, le but est de tester votre capacité à synthétiser un discours clair en lien avec le poste et votre présence en entretien. Alors n’en faites pas des tonnes, soyez concis mais clair et vendeur… S’il a des questions à la fin de votre présentation, votre interlocuteur n’hésitera pas à vous les poser.

7. Mon ancienne entreprise ? Tous des c… !

S’il est une chose à ne jamais faire, c’est bien de dire du mal de votre ancienne entreprise, ou de vos anciens collègues, hiérarchiques ou non. Même si c’est une des raisons pour lesquelles vous cherchez à partir, vous devrez légitimer votre actuel choix de carrière par un argument professionnel. Personne n’aime être critiqué et encore moins savoir qu’il pourra l’être…

Conseils entretien d'embauche

8. Au revoir, et merci

Dernier point important lors d’un entretien d’embauche, la manière dont vous y mettez un terme. Si un recruteur vous demande à la toute fin si vous avez des questions, il est vital d’avoir noté – par écrit éventuellement – dans un coin de votre tête les points que vous souhaitez approfondir. Cela signifie que vous vous projetez déjà dans le poste et que vous prenez les choses à cœur. Enfin, pour conclure l’entretien, il est de rigueur de remercier votre interlocuteur, de lui dire au revoir et, encore mieux, de saluer les autres personnes qui vous ont accueilli. Sinon, le ou la personne à l’accueil aura vite fait de vous tailler un costard… Toutes ces personnes feront peut-être bientôt partie de votre quotidien !

Read more

Directeur(trice) d’agence bancaire

Secteur Banque, assurance
Niveau d’études minimal Bac+5
Bac conseillé ES, S, STMG
Alternance Oui
Sélectivité des études Moyenne à forte
Insertion professionnelle Bonne
Salaire débutant Plus de 2.500 €

“Je veux parler à votre directeur !” Lorsque des clients mécontents débarquent au guichet de la banque, c’est toujours lui qu’ils réclament !

Le directeur d’agence bancaire doit donc faire preuve de diplomatie et de sang-froid. Mais le règlement des litiges avec la clientèle n’est qu’un infime aspect de son métier.

Responsable de l’agence et de son personnel, le directeur est avant tout un gestionnaire et un manager qui fixe des objectifs concrets à ses collaborateurs et veille à ce qu’ils les atteignent.

D’ailleurs, il doit lui-même respecter des impératifs de chiffre et de rentabilité fixés par sa hiérarchie. C’est pourquoi ce poste est toujours dévolu à un commercial expérimenté, qui a souvent derrière lui une dizaine d’années d’expérience de terrain.

Ses compétences

Coordonner, diriger, superviser.

Sa formation

Cette fonction est souvent atteinte par promotion interne. Il est donc possible de démarrer avec un BTS banque, conseiller de clientèle (particuliers). Mais un diplôme bac+5 en commerce, finance ou comptabilité permet de gravir plus rapidement les échelons, par exemple : master banque, finance, assurance à Orléans (45), monnaie, banque, finance, assurance, parcours métiers de la banque de détail à Villeneuve-d’Ascq (59).

Le CFPB (Centre de formation de la profession bancaire), à Nanterre (92), dispense également de nombreuses formations par la voie de l’apprentissage.

Read more

le métier de logisticien

Fiche métier Logisticien

Retrouvez sur la fiche métier logisticien toutes les informations utiles sur ce travail : Salaire, études, formation, rôle, description du poste logisticien, les qualités et compétences requises pour travailler en tant que logisticien. Le métier logisticien fait parti du domaine logistique.

Avec le développement des échanges à l’international, le logisticienvarie selon la nature de l’activité de son employeur, et se décline sous différentes appellations et niveaux de responsabilité: responsable logistique – approvisionnement, responsable supply chain, technicien logistique. Gestionnaire avisé, le logisticien organise les flux de marchandises de la structure pour laquelle il officie, en respectant les délais impartis, et en minimisant les coûts :

  • Approvisionnement (en matières premières, fournitures…), contrôle des commandes.
  • Gestion des stocks magasin.
  • Planification du transport : expédition, réception et livraison des produits.
  • Il veille aussi à l’application des réglementations en vigueur (douanes, import-export, sécurité…).
  • Il peut être amené à effectuer de la gestion d’équipe, parfois importante, au sein d’un entrepôt ou d’un service : encadrement des opérateurs logistiques (préparateurs de commandes…), contrôle qualité, amélioration continue…
  • Il est l’interlocuteur privilégié des différents acteurs internes (service commercial, production, direction…) et externes (fournisseurs, transporteurs, clients…) d’un site.

Salaire Logisticien

Quel salaire et combien gagne un logisticien ?

Le logisticien gagne en moyenne plus de 4 750 euros bruts par mois en France.

Travail Logisticien

Pourquoi et comment travailler en tant que logisticien ?

Les plus

  • La demande de profils logistiques est forte, dans beaucoup de secteurs différents ; les débouchés sont variés. Il s’agit d’un métier d’échanges, en lien avec l’international.

Les moins

  • Il peut être amené à travailler en horaires décalés (dans l’industrie par exemple).
  • Il est soumis à une forte pression (respect des délais, gestion des imprévus…).

Qualités et compétences nécessaires

Quelles sont les qualités et compétences nécessaires pour être embauché en tant que logisticien ?

  • Un sens aigu de l’organisation est la qualité première du logisticien. C’est l’essence même de son travail.
  • Réactivité, afin de pouvoir gérer les imprévus et la circulation des produits dans les délais impartis.
  • Diplomatie et aisance relationnelle : il faut savoir jongler entre les différents services et interlocuteurs.
  • L’utilisation de l’outil informatique est devenue vitale pour gérer à distance le flux des marchandises et ses différents contacts.
  • Il doit également être à l’aise avec les chiffres, son rôle est de minimiser les coûts au maximum, et de faire gagner du temps !
  • Dans un contexte de plus en plus international, il doit au minimum maîtriser l’anglais, afin de pouvoir communiquer avec ses interlocuteurs étrangers. La maîtrise d’une troisième langue est intéressante au sein des grandes entreprises pour bénéficier d’opportunités de carrière.

Etudes et formation

Quelle formation et comment devenir logisticien ?

La fonction est accessible à partir de bac +2, jusqu’à bac +5 et plus. Pour les postes de techniciens, le BTS Transport et prestations logistiques et DUT Gestion logistique et transport font office de référence.Si vous visez des postes d’encadrement : vous pouvez poursuivre vers une licence professionnelle (plusieurs spécialités dans le domaine) suivie d’un master spécialisé dans la logistique.

Evolutions possibles

Où aller après une carrière de logisticien ? Que faire après logisticien ?

Etant donné la diversité des secteurs où il est amené à exercer ses compétences, des possibilités très variées s’offrent au logisticien. Des carrières pour des profils plus commerciaux s’ouvrent dans la grande distribution ; quant à l’industrie automobile, elle recherche plutôt des ingénieurs pour l’encadrement d’équipes. Tout dépend de votre diplôme, et bien sûr, de votre expérience. A noter, le secteur de l’humanitaire recrute également des logisticiens, afin d’opérer la gestion matérielle des missions (acheminement des denrées, gestion des déplacements des volontaires…).

Read more

le métier de ressource humaine

La gestion des ressources humaines n’est pas un secteur économique mais une fonction transversale dont toutes les entreprises ont besoin. Gérer les relations sociales, valoriser les carrières, recruter de bons profils sont autant de facteurs déterminants pour la réussite d’une société, et qui demande des compétences professionnelles et humaines solides.

RH : des missions très diversifiées

Concilier les nécessités économiques avec les réalités sociales de l’entreprise : voici la mission centrale – et délicate – des professionnels chargées des ressources humaines. Au quotidien, leurs tâches sont nombreuses : gérer les contrats et les fiches de paies, recruter de nouveaux personnels (mais aussi éventuellement licencier), valoriser les carrières, développer les compétences individuelles et collectives, gérer les relations sociales et les éventuels conflits, définir une politique managériale et sociale performante… Cette polyvalence est très recherchée dans le monde de l’entreprise où le facteur travail est une composante indispensable de l’activité économique.

Read more

le metier de comptable

Le Comptable est en charge de la tenue des comptes. Il rassemble, coordonne et vérifie les données comptables. Il réalise les opérations de clôture et établit la liasse fiscale. Il est aussi à même d’intervenir sur la comptabilité analytique. Le métier de Comptable peut être plus ou moins spécialisé : dans cette fiche nous vous présentons aussi les différentes déclinaisons du métier.

LES MISSIONS DU COMPTABLE

Activités

Le métier de comptable est essentiel dans toute entreprise, quelle que soit sa taille. Le comptable a la responsabilité de gérer les comptes d’une entreprise et plus globalement sa santé financière. En fonction de la nature et de la taille de l’entreprise (TPE, PME, Grande entreprise ou Cabinet d’Expertise Comptable, Centre de gestion agréé), le comptable doit maîtriser différentes compétences de nature administrative et comptable, telles que les opérations de clôture et l’élaboration de la liasse fiscale.

Au sein d’une TPE, le comptable a un profil plutôt généraliste rattaché directement au chef d’entreprise ; il est en charge de l’établissement des livres comptables, du contrôle des opérations bancaires, et de l’élaboration de documents dédiés à l’administration fiscale et sociale.

Dans le cadre d’une grande entreprise, le comptable occupe généralement un poste spécialisé en tant que chargé de comptes clients, fournisseurs ou de la paie, ou bien encore auprès du contrôleur de gestion. Le métier de comptable dans un cabinet d’expertise comptable est soit généraliste comme dans une petite entreprise (responsabilité d’un portefeuille d’entreprises), soit spécialisé comme dans une grande société, selon la clientèle du cabinet (comptabilité générale, social, fiscal..).

Sous la responsabilité de l’expert- comptable, il gère les dossiers et bilans annuels de ses clients. Les logiciels bureautiques et comptables, sont les principaux outils du comptable. Par ailleurs, il se doit d’avoir un bon relationnel pour échanger avec les autres services de la société et les contacts externes.

Environnement relationnel

Comptable est un métier où les contacts et les relations sont loin d’être mis de côté. C’est, certes, un métier où le travail sur ordinateur occupe une part importante, mais les contacts en interne avec les autres services (commercial, achat, direction, RH…) sont très fréquents, ainsi qu’en externe avec les partenaires financiers de l’entreprise ou avec les clients en cabinet d’Expertise-Comptable.

Conditions de travail

Le Comptable est rattaché à la direction financière ou à la direction générale selon la taille et la structure de l’entreprise. Le Comptable doit gérer un surcroît d’activité pendant la période fiscale qui s’étend de janvier à fin avril, chaque année.

Profil

Qualités majeures

Rigueur, honnêteté, méthode et organisation sont des qualités indispensables pour être Comptable. Le Comptable doit également être curieux et actualiser régulièrement ses connaissances. Le principe de prudence doit régir sa manière d’aborder son travail. Ses qualités relationnelles seront un atout pour sa progression professionnelle.

Expérience

Les professionnels expérimentés sont très recherchés. Les Comptables qui ont une expérience en cabinet sont particulièrement appréciés des entreprises et ont des progressions de carrière plus rapides. Lorsqu’on débute, les stages, l’intérim, permettent de faire ses premières expériences, il ne faut pas les négliger.

Évolution professionnelle

En cabinet, le Comptable va pouvoir évoluer vers des postes de chef de mission, mais souvent il rejoint le monde de l’entreprise. En entreprise, le Comptable peut évoluer vers des postes de Chef Comptable et, plus tard, vers des postes de Directeur Administratif et Financier selon sa formation de départ et son expérience.

Critères de performance

En cabinet, le Comptable va pouvoir évoluer vers des postes de chef de mission, mais souvent il rejoint le monde de l’entreprise. En entreprise le Comptable peut évoluer vers des postes de Chef Comptable et plus tard vers des postes de Directeur Administratif et Financier selon sa formation de départ et son expérience.

LES DECLINAISONS ET SPECIALISATIONS DU METIER DE COMPTABLE

Collaborateur comptable en cabinet

En cabinet, le collaborateur Comptable gère un portefeuille de clients pour lesquels il assure le suivi Comptable, social, fiscal.
Il intervient pour des structures diversifiées de par leur statut juridique, leur taille et leur environnement économique. De fait, il est confronté à une multitude de problématiques. C’est pour ces raisons, que les entreprises apprécient les personnes qui ont une expérience en cabinet.

Ses missions :

  • il prépare les comptes annuels, s’occupe de la gestion des bulletins de salaires, de l’établissement des déclarations fiscales et parfois du secrétariat juridique de ses clients ;
  • il gère la relation client au quotidien en répondant notamment aux questions liées à la gestion de leur activité ;
  • il assiste l’Expert-Comptable lors des rendez-vous avec le client ;
  • souvent, il travaille avec un assistant comptable qui effectue les opérations de saisie.

Dans les cabinets de plus grande taille, les Collaborateurs Comptables peuvent être spécialisés dans le social (notamment la gestion des paies), ou le suivi Comptable et fiscal. La complexification des lois et la nécessité d’actualisation des connaissances justifient cette spécialisation des missions des collaborateurs.
Le Collaborateur Comptable peut également être amené à conseiller des porteurs de projets dans leurs choix financiers, juridiques et fiscaux. Il réalise pour eux les études de faisabilité et les accompagne pour soutenir leur dossier devant les banquiers ou les investisseurs.

Comptable unique

Le comptable unique travaille principalement en TPE.
Ce poste est caractérisé par la polyvalence : le Comptable unique est responsable de la tenue des comptes courants en comptabilité générale et réalise aussi la comptabilité analytique.

Il traite les données Comptables, établit les documents légaux : bilan annuel, compte de résultats, et produit les situations intermédiaires (situations Comptables mensuelles, trimestrielles…). Il analyse la situation Comptable. Il peut exercer des activités de type financier (trésorerie…), fiscal (calcul d’impôt, déclarations…) ou social (salaires, bilans…). Il détermine les centres de profits et établit les prévisions budgétaires ainsi que les procédures de contrôles.

comptable clients

Il travaille sous la direction du responsable Comptable ou du Directeur Administratif et Financier selon les entreprises, et en PME le plus souvent.

Il est chargé du traitement et du contrôle de la comptabilité pour les opérations de vente et d’encaissement :

  • il est directement responsable de la facturation clients et du suivi de cette facturation
  • il gère les encaissements, traite les litiges et les impayés. Il met en place les outils de contrôle nécessaires pour réduire le délai de paiement, et travaille en liaison avec les services commerciaux afin d’améliorer la relation client dans le but d’anticiper les litiges
  • il effectue le suivi des avoirs, gère les encours clients et la relation éventuelle avec une société de factoring
  • il effectue un reporting des éléments vers la comptabilité générale.

Comptable fournisseurs

Comme le Comptable clients, il travaille sous la direction du responsable Comptable ou du Directeur Administratif et Financier selon les entreprises, et en PME le plus souvent.

Il est spécialisé dans le traitement Comptable des opérations d’achats, il collecte les factures fournisseurs auprès des différents services :

  • il codifie les factures d’achat : lettrage et pointage des comptes et enregistre les factures dans les journaux ;
  • il paye les fournisseurs et suit les échéanciers de paiement ;
  • il gère les litiges fournisseurs ;
  • il traite les notes de frais ;
  • il analyse et justifie les comptes (CCA, FNP, écritures d’inventaire) ;
  • il participe voire établit les clôtures mensuelles, trimestrielles et annuelles ;
  • dans certains cas, il calcule et déclare la TVA et /ou la DEB.

Comptable spécialiste du recouvrement

Il travaille sous la direction du Chef Comptable ou du Directeur Administratif et Financier en PME et grandes entreprises en général. Son rôle est de récupérer les règlements des factures impayées, pour cela il est souvent en lien direct avec l’équipe commerciale et l’administration des ventes.

Ses missions :

  • il traite les questions adressées au département finance au sujet du paiement des factures ;
  • il relance par écrit et par téléphone les clients afin de récupérer les règlements des factures impayées. Il doit maintenir autant que possible un contact privilégié avec les créanciers
  • il suit le recouvrement, la gestion du planning et l’échéancier des relances
  • il lettre et enregistre les règlements reçus et il prépare les dossiers contentieux en cas d’échec du recouvrement amiable, gère les mises en demeure et suit les procédures auprès des huissiers
  • il informe les interlocuteurs internes concernés des risques et problèmes potentiels
  • il élabore des rapports.

En dehors de ses compétences techniques et de ses qualités de rigueur et d’organisation, le Comptable spécialisé en recouvrement doit avoir des grandes qualités relationnelles et une force de persuasion, il doit faire preuve de pugnacité et être persévérant, savoir être ferme tout en étant diplomate.

 

Read more